Les îles Gambier, un Musée d'Histoire pour l'Océanie

Les îles Gambier, un Musée d'Histoire pour l'Océanie

COUTUMES ET TRADITIONS

Coutumes, mœurs et traditions

avec Laval, Moerenhout, Leenhardt, Arago et Mazière 

Dans ces îles isolées du Pacifique, où la survie dépendait des échanges humains entre les divers archipels et continents, chaque travail nécessaire à la survie portait un caractère sacré. L’art était ainsi présent dans toutes les réalisations, et la particularité de la survie aux Iles Gambier comme à l’Ile de Pâques, ces deux minuscules territoires bien isolés au milieu de l’Océan, était dans le fait d’un grand savoir-faire dans la navigation, la pêche et les plantations, la paix et un accueil chaleureux. C’est pour conserver cette sérénité, à une époque de forte mortalité due aux fusils et aux maladies honteuses, que Maputeoa s’était résolu à faire confiance aux missionnaires, même s’il les avait vus faire casser et brûler les innombrables Tiki par les nouveaux baptisés depuis un an déjà, statues accusées de porter la responsabilité de la mortalité grandissante.

 

3 - La pêche

4 - La navigation - les Areoi  vents astres

5 - les Plantations de Mûrier à papier -- la confection des tapa

6 - les Plantations d'arbre à pain -- le silo communautaire et les silos familiaux

8 - les chants  - la danse



20/07/2017
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres