Les îles Gambier, un Musée d'Histoire pour l'Océanie

Les îles Gambier, un Musée d'Histoire pour l'Océanie

BUT DE CE BLOG

 BUT DE CE BLOG :

intéresser les passionnés de l'histoire ancienne aux Civilisations disparues de l'Océanie

La fantastique découverte de croquis sur tapa

un livre d'Histoire hors du commun.

 

Vingt dessins figuratifs pour un livre d'Histoire :

Ce livre d'histoire est un livre d'images qu'un grand-chef (Akariki) d'un petit Archipel français situé entre Tahiti et l'Ile de Pâques avait su ranger, dans les années 1840-1850, dans son reliquaire (Too) et qu'en présence de Mateo Pakaiti et Monique Richeton, nous découvrions en décembre 2011.

 

Trois années de recherche :

Une longue étude permet à ce jour d'affirmer que ces images sont des copies sur tapa de croquis de tatouages que se transmettaient les Akariki de générations en générations depuis des siècles dans le but de conserver l'histoire.

 

Les croquis

  • confirment les rapports du Sud-est Pacifique avec l'Asie, rapports déjà bien connus depuis la découverte des migrations Lapita...

  • indiquent aussi que l'Ile de Pâques et l'Archipel des Gambier possédaient une culture commune...

  • établissent avec certitudes leurs rapports avec les civilisations précolombiennes

  • et manifestement aussi avec la civilisation des pharaons d'Égypte.

     

Tagaroa, Tangaroa, Tangaola,Taaroa :

Le croquis de couverture du livret d'images en tapa (papyrus) représente à la fois Make-Make, Tagaroa et Tu ; il est à lui seul une signature du grand chef Maputeoa et le symbole d'un culte rendu aux ancêtres dans toute l'Océanie.

 

Du scarabée égyptien à l'hostie sacrée des chrétiens :

L' ingénieuse disposition des croquis qui figurent les rites sacrés de toutes les civilisations du monde, nous permet de comprendre que le dernier Akariki des Gambier, qui voyait interdire le tatouage et brûler toutes les œuvres d'art des anciens par les missionnaires, a voulu, par grande Sagesse, retranscrire l'histoire sur papier et la cacher dans son Too en en assurant ainsi la conservation avec toutes les méthodes bien connues des Peuples de la mer.

 

Des constructions mégalithiques à étudier par la géoarchéologie :

Ce livre est à lui seul un véritable trésor de bibliothèque pour les historiens.

Pourtant, l'Archipel des Gambier cache d'autres trésors de la Préhistoire.

  • Ses sommets érodés laissent apparaître de nombreux vestiges de constructions millénaires,

  • son lagon en cache d'autres

  • et nous restons discret aujourd'hui en attendant une étude scientifique au sujet de l'île sacrée d'Agakauitai représentant un gorille... C'est dans le ventre du gorille que se trouve la grotte funéraire sacrée des momies des Akariki, grotte où s'observait les rayons du soleil pour connaître les jours de solstice ; c'est dans cette grotte que Mateo Pakaiti ramassait les vestiges du Too décomposé il y a quelques années.

  • https://static.blog4ever.com/2015/04/801019/8d_grotte_te_ana_te_tea.JPG

 

Une Association pour défendre un patrimoine :

Agakauitai aux Gambier aurait-elle pu être sculptée comme le Poike à l'Ile de Pâques ?

Le géant de pierre au-dessus du grand Marae d'Akamaru pourrai-t-il avoir été un moai, être à l'origine de la construction des moai de l'île voisine ?

 

Les Gambier, un "Musée à ciel ouvert"

Comme l'île de Pâques, Pitcairn, Rapa-Iti, Raivavae, etc., les Iles Gambier conservent des vestiges mégalithiques, véritables trésors révélateurs d'une civilisation décrite pourtant comme "disparue"  (pyramide de Temoe, menhirs_moai_tiki, temples/esplanades empierrées/, marae, mais aussi des citées dédiées aux ancêtres protecteurs en haut des îles, et une montagne sculptée...).

Nous savons tous que ces vestiges datent d'une époque reculée bien plus lointaine que celle des Inca (au moins de la dernière période glaciaire), que d'autres Archipels de Micronésie, de Mélanésie (Nouvelle-Guinée-Papouasie, Nouvelle-Calédonie...) et de Polynésie (triangle Hawaï/Nouvelle-Zélande, en passant par les Tonga et les Cook, Tahiti et les Marquises...) possèdent eux aussi de tels vestiges rendus tabous et pourtant décrits par les premiers explorateurs du Pacifique.

Mateo Pakaiti découvrait en 2011 des croquis de tatouage sur tapa fin datant de l'arrivée des missionnaires catholiques sur l'Archipel (présence d'un calice et de deux cœurs de la congrégation de Picpus arrivée en 1834 aux îles Gambier). Ces dessins sembleraient avoir été conservés  avec un procédé bien connu des civilisations qui momifiaient leurs chefs : pliés avec soin, ils formaient un livret qui avait été glissé dans un To'o, le morceau de bois de trente centimètre dégageant cette odeur si agréable décrite par le consul et commerçant Moerenhout lorsqu'il passait devant les momies. 

-- Une étude approfondie de ces dessins laisse penser que les Grands Sages (Akariki) des Iles Gambier avaient pu depuis "toujours" se transmettre des mythes communs avec les autres continents : Asie, Amérique, Egypte. Ces dessins , semblent confondre tous ces mythes dans une croyance unique, animiste (décrite comme culte des ancêtres dans la littérature du Pacifique). Le plus extraordinaire est que l'auteur de ce livret d'images semble vouloir montrer que ce mythe universel est lié non pas à une religion mais bien à une science avancée établissant que l'homme est né d'une cellule, d'un œuf fécond, Tagaroa.

-- Et qui sait si la montagne sculptée, en forme de singe, ne serait pas elle aussi une forme de livre venant confirmer cette science avancée, grand "musée" à ciel ouvert confié par les ancêtres, montagne possédant en ses entrailles "la" grotte funéraire des Akariki, recevant en premier les rayons du soleil le jour des solstices. 

 

Retrouver, Répertorier

Le but de ce blog serait de permettre de communiquer pour retrouver, répertorier, étudier enfin toutes les structures mégalithiques du Pacifique oubliées, de les comparer ensuite à celles d'Asie et d'Amérique, de faire cesser des tabous institués il y a deux siècles et des querelles de clocher d'aujourd'hui qui ne permettent de publier que sur des sujets en rapports avec des civilisations moins anciennes, et de ce fait qui entravent encore aujourd'hui, partout dans le Monde, la liberté des Peuples à pouvoir accéder à une meilleure connaissance de leurs origines.

 

Échanger 

Ce site peut bien-sûr intéresser plus largement les amateurs d'histoire ancienne de tous les continents,  leur permettant de comparer leurs pyramides, dolmen et tumulus, menhirs_moai_tiki, temples et esplanades empierrées, mégalithes (Baalbek _Heliopolis, Yonaguni...),  cromlechs (Stonehenge en Angleterre, des Pyrénées et d'ailleurs en Europe...)montagnes sculptées (Inde, île de Pâques...), géoglyphes (Nazca au Pérou, Wilmington en Angleterre).  

Nous vous proposons d'établir des liens entre blogs multiples traitant librement de ce sujet rendu délicat simplement parce que traitant de civilisations "avancées" datant de plus de 10.000 ans, et d'échanger sur la littérature très contradictoire du siècle des lumières en Europe, ce même siècle des missions chrétiennes dans le Pacifique.

Nous pourrons alors affirmer que l'Archipel des Gambier, comme bien d'autres Archipels du Pacifique, avait su conserver tous les savoir-faire d'un Peuple ancien assurant par des rites sacrés la survie sur un point minuscule de l'Océan.

 

Remerciements 

Nous vous remercions donc de vos commentaires  "Re-constructifs", 

de la création possible d'une Association de défense du Patrimoine aux Iles Gambier

 

Claire de Pérignon, Mateo, tous les amis des îles Gambier et tous les contacts précieux qui nous ont permis d'avancer dans nos recherches.

 



28/05/2015
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres